24 février 2010

Donada rencontre les dames de la Cour

Mars 1001.

1

La fierté pouvait se lire sur le visage de Dagena quand on avait annoncé à toute la Cour venue en visite à son château : « Sa Grâce La Duchesse de Kervignag et La Dame Deifrida Monforzh ». Quelques jours plus tôt, tous les pairs du royaume avaient reçu une missive de son mari leur annonçant la naissance d'une petite fille.

2

Certes, il y avait cette légende qui voulait qu'aucun garçon ne naîtrait dans leurs îles à cause du cercle de fées, mais personne ne songeait à en parler pour le moment. La joie de Dagena, qui avait tellement attendu avant d'être mère à nouveau, était visible sur son visage et personne ne voulait lui ôter ces quelques instants de bonheur.

3

« C'est vraiment une petite fille magnifique. » dit Donada en s'approchant de la Duchesse. « Merci de me permettre de venir le plus joli bébé du pays. Qui a reçu le grand honneur d'être son parrain et sa marraine ? »

« C'est la Reine Alix qui m'a fait l'honneur d'être sa marraine. Quant au parrain, c'est le Comte d'Uzel puisque cette petite fille est promise à son fils aîné. Mais je vais la laisser à ses nourrices afin que nous puissions profiter au mieux de cette journée. Il est rare de voir toute la Cour en déplacement sur notre île, et je compte bien profiter de ces quelques heures passées avec vous toutes. »

4

Quelques instants plus tard, tout le monde était attablé autour d'un banquet de circonstance. Toutes les dames du royaume étaient arrivées, exceptée …

« Dame d'Uzel ! » s'exclama la Reine. « Donada, vous n'avez pas encore rencontré Pétronille, la Comtesse d'Uzel. »

« Je ne crois pas, Majesté. »

Donada ne l'avait jamais rencontrée, mais avait déjà beaucoup entendu parler d'elle. Pétronille était née paysanne pour finir comtesse quand Donada était née fille de roi pour finir paysanne. Quelle ironie !

5

« C'est la future belle-mère de la petite Deifrida. » expliqua Frotlina. « Du moins, c'est ce que j'ai compris. » ajouta-t-elle en rougissant.

Donada observa la jeune femme à sa droite qui ne portait aucun titre et qui pourtant était toujours accueillie à bras ouverts à la cour de la Duchesse. Dagena avait-elle l'habitude d'ouvrir ses portes à tout le monde ? La considérait-elle elle aussi comme une petite paysanne qu'elle prenait sous son aile ? Elle préféra ne pas y songer tant l'humiliation était grande.

6

« Vous avez tout à fait raison, Frotlina. Il faut croire que la Comtesse aime se faire attendre. » ajouta-t-elle à l'attention de Pétronille.

« J'observais juste notre château depuis votre plage. Je n'imaginais pas que vous pouviez le voir d'ici. »

7

« La forteresse d'Uzel a été construite pour prévenir les invasions Bretonnes, autrefois. Et celle de Kervignag, les invasions Vikings. » expliqua la Reine, visiblement heureuse de pouvoir montrer ses connaissances dans l'art de la guerre. « Les deux châteaux peuvent se voir l'un l'autre afin de prévenir tout danger. »

8

« Je croyais que personne n'avait jamais réussi à passer à travers nos terribles rochers ? » demanda la Comtesse en s'asseyant.

« Personne à part les ancêtres de Richard qui se sont installés ici. Ils ont sûrement voulu s'assurer que personne ne serait aussi bon navigateur qu'eux. »

9

« En ce moment, les Vikings se préoccupent plutôt de tenter d'envahir mon royaume. » répondit Donada.

Le silence tomba dans la grande salle. Donada avait totalement oublié qu'elle n'était plus Écossaise, mais désormais sujette du Roi Richard.

« Peut-être ne sommes nous pas obligées de parler guerre et envahisseurs alors que nous venons célébrer la naissance de Dame Deifrida. » dit Frotlina, rompant la glace.

10

« Vous avez tout à fait raison. Tout est de ma faute. Je supplie Richard chaque jour afin qu'il m'enseigne des rudiments de diplomatie, si bien qu'il m'informe de tous ces détails qui ne m'intéresseraient pas si je n'étais Reine. Je prends ce travail trop à cœur, j'en ai bien peur. »

11

« Vous êtes toute pardonnée, Majesté. Je propose qu'aujourd'hui, nos regards se tournent davantage vers l'avenir que vers le passé. » dit la Duchesse. « Après tout, nous sommes toutes ici l'avenir de ce royaume. Sans nous, ces hommes n'auraient pas le loisir de se creuser la tête pour trouver les meilleures alliances pour leurs enfants. Puissions nous donner de nombreux fils et de nombreuses filles à notre royaume ! »

< Landina touche le bonheur du doigt

Dagena découvre le secret d'une princesse >

 


Commentaires sur Donada rencontre les dames de la Cour

    Oh, une réunion de femmes enceintes...

    Posté par Mylord31, 24 février 2010 à 15:30 | | Répondre
  • J'étais sûr que quelqu'un allait soulever le problème. C'est principalement dû à ma façon de jouer, mais je veux que ce quartier reste un jeu et pas juste des bonshommes que je fais poser. Donc mes femmes sont toujours enceintes, mais je ne les considère pas comme telles dans l'histoire, ou leurs grossesses seraient beaucoup trop longues. Il faut essayer de ne pas en tenir compte (même si ça vous indique qui va bientôt avoir un nouveau bébé ^^)

    Posté par Pradvael, 24 février 2010 à 16:33 | | Répondre
  • J'allais dire "une belle réunion de femmes enceintes" mais Mylord m'a devancée !
    Il me semble que j'avais un hack me permettant de faire porter n'importe quel vêtement aux femmes enceintes... du coup ça se voyait moins...

    Posté par Lorraine54, 26 février 2010 à 12:50 | | Répondre
  • Je veux pas trop charger mon jeu... Déjà que j'ai téléchargé un truc énorme pour les histoires de Moyen-Âge et que je trouve trop beau. Mais vous ne saurez rien avant 1007 !

    Posté par Pradvael, 26 février 2010 à 13:07 | | Répondre
Nouveau commentaire