20 décembre 2010

Deifrida admire deux tourtereaux

Juin 1013.

Les flûtes des troubadours résonnaient dans l'immense salle de son château, parfois recouverts par des éclats de rires. La fête célébrant la naissance du Marquis de Kervignag battait son plein et tout le monde semblait passer un merveilleux moment. Tout le monde sauf Dame Mahaut.

1

Deifrida n'avait pas osé mettre Piero à la porte après ce qui s'était passé dans sa chambre et elle le regrettait déjà. Quand son amie avait appris qu'il se trouvait à l'étage, elle en était devenue littéralement malade. Deifrida avait d'abord trouvé cela absolument romantique, mais elle comprenait maintenant le malaise de son amie. Elle et Piero ne s'étaient pas revus depuis des années, ce mariage était peu glorieux pour elle et tandis que toute la cour était présente, elle allait devoir se montrer aux côtés de ce garçon, renonçant déjà à la gloire de ses jeunes années en tant que noble pour déjà devenir la future épouse d'un homme de rien.

2

"Mahaut, je suis vraiment désolée. J'aurais dû mettre ce garçon à la porte lorsqu'il est venu ici. Mais voyez-vous, maman insiste toujours sur notre devoir de charité et ..."

"Allons, ce n'est pas votre faute. Je devrais bien l'épouser un jour ou l'autre de toute façon. Autant commencer à m'habituer à être à ses côtés dès maintenant."

Deifrida admirait le courage de sa jeune amie. Tous leurs parents se trouvaient là, ainsi que le roi et la reine. Malgré tout ce Mahaut pouvait se dire pour se rassurer, cela ressemblait bel et bien à des présentations officielles.

3

"Piero Guido" annonça un serviteur lorsque le sujet de toute leur attention descendit les escaliers du donjon.

Ces quatre syllabes résonnèrent dans la salle, suivis d'un bref silence. Durant la soirée, on avait annoncé "Son Altesse Royale La Princesse Liutgarde" ou "Le Très Honorable Comte d'Uzel" et voilà que le bien bref "Piero Guido" faisait son entrée dans le monde, armé de son seul nom et de son seul courage. Deifrida songeait qu'il fallait beaucoup de courage pour affronter la cour seul et sans amis.

4

"Dame Deifrida, votre robe est tout simplement superbe !" s'écria la toute nouvelle baronne de Loklemar.

Deifrida se donna une contenance avant de s'engager dans une ennuyeuse conversation avec la dernière parvenue en date. A cause d'elle, elle ne pouvait pas suivre de près la rencontre entre Mahaut et Piero. Si son amie avait besoin d'aide, comment se débarrasserait-elle de la baronne pour venir à son secours ?

5

Fort heureusement, Mahaut semblait rire à une blague quelconque de Piero venait de lui raconter. Le plus dur était derrière elle maintenant que les présentations étaient faites. Tous les regards se tournaient furtivement vers le nouveau couple dont on allait parler durant tout l'été.

"Je vous demande pardon, Ma Dame, mais je vais devoir vous emprunter mon amie un instant, si vous n'y voyez pas d'inconvénient."

Deifrida bénit d'avance la personne qui venait de prononcer cette phrase et devant le visage rouge de la baronne, elle devina qu'il s'agissait de la Princesse Liutgarde.

6

"Je viens vous délivrer de l'ennui !" lui souffla-t-elle en pouffant de rire. "Et je viens aux nouvelles. Comment se passe la rencontre entre nos jeunes tourtereaux ?"

"Étant donné qu'ils ont tous les deux disparu, je peux penser que les choses vont bon train..."

"Mon Dieu, ne pensez-vous pas que ce bougre va attenter à la vertu de notre douce amie ?"

"Certainement pas. Piero est ... un grand romantique. Et je doute qu'avec son père il ait déjà abordé les choses de l'amour."

7

"Je vous charge de garantir la vertu de la Dame Mahaut. Imaginez le déshonneur pour sa famille si l'on apprenait que ..."

"Ils sont dans la salle de couture de maman, juste à côté. Nous entendrions tout s'il entreprenait quoi que ce soit. Et le pauvre est déjà assez terrifié d'être ainsi jeté dans la fosse aux lions. Il ne va pas s'offrir volontairement pour un sacrifice."

"Salle de couture ou non, ils sont enfermés tous les deux et sans chaperon. Si on vous demande où ils sont, vous répondrez que Mahaut est montée se reposer ... seule !"

< Piero parle trop vite

Mahaut reçoit le plus beau des compliments >


Commentaires sur Deifrida admire deux tourtereaux

    Finalement la rencontre s'est bien passée

    Posté par Mylord31, 22 décembre 2010 à 20:40 | | Répondre
Nouveau commentaire