07 juin 2011

Giovanni est tiré hors de sa sieste

Octobre 1016.


Giovanni se demandait qui pouvait bien frapper à sa porte au beau milieu de l'après-midi. L'automne était particulièrement chaud cette année et il s'était assoupi, comme souvent, en pleine lecture de Saint-Augustin. Il ouvrit la porte et poussa un cri de surprise avant de reprendre ses esprits et de se réveiller pour de bon.

1


"Votre Altesse Royale !" dit il en baisant la main de la petite fille. "Que faites-vous donc ici ? Je veux dire ... que me vaut l'honneur de votre visite ? Votre père sait-il que vous êtes ici ?"


"La Reine le sait. C'est elle qui m'envoie."


"Sa Majesté a très certainement une requête à me formuler, mais je suis surpris qu'elle vous envoie vous plutôt qu'un des gardes du château pour m'envoyer quérir."


2


"C'est moi qui lui ai demandé à venir vous voir. J'avais une question d'une grande importance à vous poser."


"Si tôt dans l'après-midi ?" demanda Giovanni en s'efforçant de se réveiller pour de bon.


La Princesse Agnès avait le don de lui poser des questions de théologie dont il avait de plus en plus de mal à répondre. Elle lisait la Bible nuit et jour. C'était la Reine Mathilde qui avait insisté pour que les princesses apprennent à lire, même si Giovanni lui avait conseillé à maintes reprises de leur enseigner à coudre et à cuisiner plutôt qu'à tenter de lire des textes.


"N'ayez crainte, ce n'est pas une question de foi, enfin, pas tout à fait. Mais voyez-vous, cette question m'obsède depuis quelques jours aussi vais-je vous la poser."


Pour une enfant de dix ans, la princesse parlait comme une femme tout à fait accomplie. Giovanni ne pouvait pas dédaigner le mérite de la reine à ce sujet.

3


"Je voulais savoir quand les travaux de l'abbaye seront achevés..."


"Voilà une question à laquelle il me sera aisé de répondre, Votre Altesse. Les dernières pierres sont en train d'être posées en ce moment même."


"C'est que, voyez-vous, j'ai vraiment hâte d'entrer au couvent et de prier pour ma famille ... et pour vous mon cher évêque" s'empressa-t-elle d'ajouter.


Agnès était au moins l'un des enfants royaux qui avait sa confiance, songea Giovanni. Il ne fallait certainement pas perdre cette occasion de faire dire du bien de lui auprès du roi.


"Je pourrais en toucher deux mots à votre père, si vous souhaitez hâter votre entrée dans les ordres, bien que je crois qu'il souhaiterait vous avoir à ses côtés pendant quelques années encore."


"Ce serait très gentil de votre part."

4


"Maintenant que j'ai accédé à votre requête, pouvez-vous me faire part de celle de la reine ?"


"Elle voulait simplement savoir quand était prévu le baptême de mon frère le Prince Baudoin ?" dit elle toute souriante, comme soulagée de savoir son entrée au couvent chaque jour plus proche.


"Dites à Sa Majesté la Reine que je viendrais lui rendre visite un peu plus tard dans la journée et que nous planifierons ensemble ce baptême. A-t-elle déjà pensé aux parrains et marraines ?"


S'il avait un jour la possibilité d'être le parrain d'un prince, il pourraît certainement pousser à un mariage avec sa fille Benedacta.


"Oui, le parrain sera le frère de la reine, le comte de Flandre. Quant à la marraine, il s'agit de la comtesse Ogive de  Luxembourg, sa femme."


"Fort bien." répliqua Giovanni d'un ton un peu trop sec. "Transmettez mes sympathies à Sa Majesté."


La princesse fit une petite révérence avant de repartir pour le château de Pradvael. Giovanni, quant à lui, retourna sur son banc s'assoupir auprès de Saint-Augustin.

< Deifrida vaut plus de quarante mille deniers

Thietmar le Saxon >

Posté par Pradvael à 15:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Giovanni est tiré hors de sa sieste

    en voilà une petite fille qui sait ce qu'elle veut !

    Posté par mylord31, 08 juin 2011 à 13:51 | | Répondre
  • En fin de compte, les hommes d'église avaient une place assez enviable...

    Posté par Mirabel/Lorraine, 25 juin 2011 à 08:51 | | Répondre
  • Oui, ils étaient considérés comme des seigneurs à l'époque.

    Posté par Pradvael, 26 juin 2011 à 12:40 | | Répondre
Nouveau commentaire