31 juillet 2010

Liutgarde et Mahaut complotent dans les bois

Août 1011.

1

« J'ai bien reçu votre message, Votre Altesse ! J'ai fait aussi vite que j'ai pu, mais il a fallu convaincre un garde de faire sceller mon cheval sans l'autorisation de mon père et … »

« Il suffit, Dame Mahaut. N'attirez point l'attention sur nous, je vous prie. Personne en doit savoir que je suis descendue du donjon. »

Mahaut était tellement impressionnée de rencontrer la Princesse Liutgarde qu'elle en avait oublié le caractère secret de sa venue au Bois de Pradvael.

2

« Richard est-il encore à Uzel ? »

« Oui, mais père parle de plus en plus de le renvoyer à Pradvael. Il ne veut certainement pas contrarier le Roi, surtout depuis qu'il est à nouveau rentré en grâce. »

« Le problème qui nous préoccupe est un problème de vie ou de mort. Les questions d'honneur et de privilèges doivent entrer au second plan. »

« C'est donc vrai ? La Reine veut faire empoisonner Richard ? » chuchota Mahaut en regardant derrière elle pour vérifier que personne ne les écoutait.

« J'en ai maintenant la certitude. J'ai demandé à Dwyai de surveiller les activités de cette femme et il m'a confirmé qu'elle a rencontré moult apothicaires pour trouver un poison efficace et discret afin de précipiter la mort de mon frère et l'avènement de son fils Othon. C'est pourquoi j'ai besoin de votre aide. »

3

Mahaut était fière de pouvoir aider la Princesse Liutgarde, la fille de la « vraie » Reine de Pradvael. Les gens de l'île avaient encore en mémoire la Reine Alix et sa tombe faisait état d'une grande dévotion. Bien peu aimaient cette nouvelle Reine qui n'attirait que le malheur autour d'elle. Certains disaient même que c'était une sorcière.

« Elle a beau être ma belle-mère, je ne la laisserais pas toucher à un cheveu de mon frère. Mon père est trop triste pour se rendre compte de la vérité, mais tout le monde sait qu'elle veut mettre Othon sur le trône. Et une fois qu'elle aura éliminé le Prince Richard, c'est à mon père qu'elle s'en prendra. »

« Que puis-je faire pour vous aider ? »

« Retenez mon frère le plus longtemps possible à Uzel. Faites le rentrer dans la confidence, il est assez grand et assez sage pour comprendre. S'il prétexte une maladie, votre père ne le fera pas voyager à travers toute l'île pour nous rejoindre. D'ici là, je vais m'arranger pour trouver un cheval qui ressemble à celui de Sophia. Il m'en faut un particulièrement agité. »

« Mais … vous ne voulez tout de même pas tuer la Reine ! Ce serait une trahison, vous seriez exécutée pour ça ! »

4

« Occupez-vous de mon frère. Veillez sur lui ! Je m'occupe de Sophia de mon côté. Vous n'êtes au courant de rien en ce qui concerne ce cheval, est-ce bien clair ? Et si votre père demande la raison de votre absence, dites-lui que vous êtes venue prier à Saint-Gildas. Je ferais en sorte que le Père Giovanni approuve vos paroles. Maintenant partez et sauvez mon frère. »

Le cœur de Mahaut battait la chamade. Elle était embarquée dans un véritable complot contre la Reine, mais l'honneur que lui faisait la Princesse en lui accordant sa confiance plutôt qu'à son frère la poussait à la satisfaire du mieux qu'elle pourrait. Après tout, le Prince Richard était un enfant de leur île, contrairement à la Reine. Et il méritait de vivre : c'était l'avenir du royaume.

< Les Dames sont manipulées par la Reine

Mariot n'offre aucune résistance >

Posté par Pradvael à 21:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Liutgarde et Mahaut complotent dans les bois

    Ca complote à tous les niveaux !

    Posté par Lorraine54, 02 août 2010 à 09:30 | | Répondre
  • Dans la catégorie "complot meurtrier", je préfère quand même Liutgarde...

    Posté par Cody, 02 août 2010 à 12:10 | | Répondre
  • Ces demoiselles ont bien grandies et ont consciences du monde qui les entourent. Espérons qu'elles réussiront à protéger le prince Richard.

    Posté par Mylord31, 03 août 2010 à 23:15 | | Répondre
  • Et oui, elles ont maintenant 12 ans et vont bientôt être mariées. A cet âge et à cette époque, les "adolescents" étaient beaucoup plus adultes que maintenant. Il y étaient contraints par la vie dure qu'ils menaient. En tout cas, c'est le début d'une longue amitié entre Liutgarde et Mahaut.

    Posté par Pradvael, 05 août 2010 à 09:27 | | Répondre
Nouveau commentaire