28 décembre 2009

Donada retrouve ce qu'elle avait perdu

Juin 999.

Donada contemplait les vagues qui venaient s'échouer sur le port de Pradvael. Des navires passaient au loin sans jamais s'approcher de cette île. Le passage pour se rendre à Pradvael était connu des seuls habitants de l'île et quiconque se risquait entre ces rochers s'avançait droit vers une mort certaine.

1

Mais Donada continuait de fixer l'horizon, espérant voir revenir le bateau de son frère, même si elle savait qu'il ne reviendrait certainement jamais ici. Elle était condamnée à vivre seule sur cette terre étrangère où elle ne connaissait personne.

2

La Reine ne l'avait même pas introduite dans sa Cour. Donada aimait tellement les bals et les banquets, mais cette partie de sa vie était derrière elle. Elle ne serait plus désormais que l'épouse d'un forgeron. C'était une épreuve que Dieu lui envoyait et elle était déterminée à y faire face avec courage et noblesse.

 

Elle se dirigea vers la taverne du Rat Qui Dort, espérant se rafraîchir un peu avant de remonter la colline jusqu'à sa maison. Affiath lui avait déconseillé de s'y rendre. L'endroit était réputé pour abriter toutes sortes de personnes non fréquentables pour une princesse. Mais Donada n'était plus une princesse.

3

A peine fut elle rentrée qu'une femme aux longs cheveux blonds se précipita sur elle.

« Ça alors ! Vous devez être la Princesse Donada ? On ne parle que de vous à la Cour. Mais oui, c'est bien vous, vous êtes le portrait de votre père. Je me rappelle bien de votre père ! Cináed II, ça c'était un roi ! »

4

« Pardonnez-moi, mais qui êtes-vous ? Et comment connaissez-vous mon père ? »

« Je suis la Duchesse de Kervignag. »

Donada s'inclina pour faire une révérence, mais la Duchesse l'attrapa par le bras pour la relever.

« Non, non, pas de cérémonies, je vous en prie. C'est moi qui devrait m'incliner. Vous êtes fille de roi quand je ne suis rien. J'ai connu votre père à la Cour du Duc Guérech de Bretagne. J'étais encore toute jeune, mais je me souviens bien de lui. Vous lui ressemblez en tout point. »

5

« C'est agréable de rencontrer quelqu'un qui a connu mon père. J'ai … j'ai l'impression d'être bien seule ici. »

« Vous savez, Affiath est un brave homme. C'est lui qui a construit la maison de notre prêtre. »

« Je ne parle pas de mon mari. C'est un homme plein d'attentions à mon égard. Mais à part lui, je ne connais pas grand monde sur cette île. »

6

« Vous devez venir à ma Cour, à Kervignag. Elle n'est certainement pas aussi grande que celle de votre défunt père, mais nous nous y amusons bien. »

« Votre Grâce, je ne suis plus digne de me rendre dans aucune Cour. Et je ne pourrais le faire sans en rougir de honte. »

« Nous sommes une poignée à vivre sur cette île. Et tout le monde a besoin d'une amie, ne croyez-vous pas ? Nous pourrions êtres amies. Venez me rendre visite à ma Cour, je vous en prie. Je suis bien seule moi aussi sur ma petite île. »

7

« Je ne suis pas certaine d'en être digne à présent. »

« Vous l'êtes très certainement. Je vous ferais rencontrer la Comtesse d'Uzel, et mon amie Frotlina, la femme du potier. »

Donada sourit en acceptant l'invitation de la Duchesse. Dans un royaume où les femmes de potier étaient les bienvenues dans les cours ducales, Donada, la femme du forgeron pourrait s'y faire des amis et retrouver un peu de ce qu'elle avait perdu.

< Donada et Lady Grey partagent le même sort

Giovanni écoute la parole d'un forgeron >

 


Commentaires sur Donada retrouve ce qu'elle avait perdu

    Affiath va-t-il la laisser aller à la cour ?

    Posté par Lorraine54, 28 décembre 2009 à 20:43 | | Répondre
  • Affiath va-t-il lui permettre de fréquenter la cour ?

    Posté par Lorraine54, 28 décembre 2009 à 21:58 | | Répondre
  • Affiath ferait tout pour retrouver son statut de noble qu'il n'a pas dans ce pays. S'il peut s'aider de Donada, il n'aura aucun scrupule. Il va donc la laisser fréquenter la Cour.

    Posté par Pradvael, 29 décembre 2009 à 00:53 | | Répondre
Nouveau commentaire